Début octobre 2022, l’ONERA a signé un accord avec l'Australian Astronomical Optics (AAO-Macquarie) et la société grenobloise ALPAO afin de concevoir un banc optique. Ceci dans le but de fournir au télescope Gemini Nord d'Hawaï des images infrarouges qui permettront d’observer des galaxies lointaines.

Le télescope Gemini et son laser permettant de produire jusqu’à 5 étoiles artificielles @B Neichel

Le télescope Gemini et son laser permettant de produire jusqu’à 5 étoiles artificielles @B Neichel

Trois équipes internationales (Franco-Australienne, Canadienne et Néerlandaise) sont en compétition dans cette étude de 12 mois. À la fin, la National Science Foundation (NSF) sélectionnera une des équipes pour le contrat final de réalisation , qui amènera à une première expérience sur le télescope à l’horizon 2027.

Dans le cadre de ce consortium international, l’ONERA, avec le soutien du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, est chargé du dimensionnement, de l’analyse des performances du dispositif optique et du développement des procédures d’étalonnage.

Ce banc optique assisté par Laser est un élément clé du projet GNAO (Gemini North Adaptive Optics), qui est l’une des trois composantes du programme « Gemini in the Era of Multi-Messenger Astronomy ». Dans ce cadre, le banc d’Optique Adaptative fournira au télescope des images dans l’infrarouge proche limitées par la diffraction sur la quasi-totalité du ciel.

Ce dispositif devrait permettre d’ouvrir un large éventail de nouvelles capacités et permettra de cibler des galaxies lointaines afin d'étudier leur formation et leur évolution. Ceci afin de remonter jusqu’à l'univers primitif où les galaxies se formaient pour la première fois. Il permettra également aux astronomes de mieux comprendre la physique de la formation des étoiles au sein de la Voie lactée.

Tag(s) : #PASSIONAERO, #ONERA, #TELESCOPE, #GEMINI NORD, #BANC OPTIQUE, #RECHERCHE
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :